Technique de pêche aux leurres

Les carnassiers sont sans doute les plus intéressants des poissons à pêcher, les plus combattifs. Comme ils chassent de petites proies, on peut les leurrer avec des poissons artificiels ressemblant à leur pitance habituelle. La plupart des termes techniques relatifs aux leurres sont en anglais, désolé, mais on s’y fait vite.

Trois choses sont importantes dans la pêche aux leurres :

  • l’aspect du leurre : il doit être attirant pour le poisson recherché et comporter des signaux visuels et vibratoires attractifs.
    A ce sujet, rappelons une vérité première : un bon leurre prend d’abord le pêcheur, qui craque souvent pour se payer des leurres pas forcément utiles mais colorés et chatoyants.
  • la profondeur de nage : les leurres sont pourvus (ou pas) de bavettes leur permettant de descendre plus ou moins profond pour aller chercher tel type de poisson à la profondeur où il se trouve.
  • l’animation : et c’est là le plus important. L’animation est la façon dont le pêcheur anime son leurre, le fait vivre, lui donne une nage cohérente et attractive pour le prédateur. Lancer et ramener, mouliner mécaniquement n’est pas la solution. Voir notre section : animation des leurres de pêche.

Les leurres sont avec ou sans bavette, cette languette qui leur permet de plonger plus ou moins profond.
leurre peche carnassier

Pour les leurres à bavette, on a 3 densités : sinking – floating – suspending

  • Floating (flottant) Le leurre est flottant à l’arrêt et descend à la récupération sous l’effet de la bavette. Si la récupération s’arrête, le leurre remonte.
  • Sinking (coulant) Le leurre coule à l’arrêt plus ou moins lentement. Il commence à nager sous l’action de la bavette quand la récupération commence.
  • Suspending (en suspension) Densité égale à celle de l’eau. Sous l’effet de la bavette, le leurre descend à la récupération jusqu’à atteindre une profondeur . En stoppant la récupération, le leurre ne bouge plus, ne remontant ni ne descendant. Il reste en suspension dans l’eau au niveau où il est arrêté.

Les différents types de leurres

Les jerk baits (leurres qui dansent, leurres à secouer)
Comparer les différents jerkbaits
jerkbaitsLe jerkbait est un leurre  généralement allongé et muni d’une petite bavette. Bien animé, il simule à la perfection l’affolement d’un poisson blessé.

Les LongBill Minnow (poisson au long nez)
Comparer les différents leurres
leurre à longue bavette
le LongBill Minnow  a une très longue bavette qui lui permet de plonger beaucoup plus profond.

Les Crankbaits (leurre « fouissant » ou fouillant »)
Comparer les différents crankbaits
leurre crankbaitLe leurre crankbait est ventru, avec une longue bavette et descend à de grandes profondeurs. Il est très vibratoire et « nage tout seul » sans animation particulière.

Les Lipless (« sans lèvres », sans bavette donc)
Comparer les différents leurres sans bavette
leurre sans bavetteLes leurres sont bavette, accrochés par l’anneau en haut du dos, plongent rapidement, et sont utilisés dans une pêche à la verticale.

Les stickbaits (leurre bâton, en raison de sa forme)
Comparer les différents stickbaits
stickbaitLe stickbait est un leurre allongé, sans bavette, pour pêcher à la surface de l’eau avec l’animation « walking the dog ».

 Les poppers
Comparer les différents poppers
leurre popperle popper est un leurre de surface qui tire son nom du « pop » qu’il fait quand l’anime. C’est un leurre très excitant car on voit l’attaque du carnassier.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.1/10 (8 votes cast)
Technique de pêche aux leurres, 7.1 out of 10 based on 8 ratings
Cette technique de pêche est utilisable pour : technique de pêche en barque, technique de peche en eau douce, technique de pêche en étang, technique de pêche en hiver, technique de pêche en lac, technique de pêche en rivière et pour ces espèces de poissons : , , , , , , , , , , , , , , , .