Technique de pêche au vif

La pêche au vif, notamment pour le brochet, est un grand classique.  Il s’agit de proposer au carnassier un appât vivant bien alléchant, une proie facile car presque immobilisée par la ligne. C’est une pêche statique, pas fatigante, et ne demandant qu’un peu de surveillance, tout comme la technique du mort posé. De très gros poissons peuvent être pris avec cette technique.
gros brochet  pêché au vifSur la photo, un très beau brochet pris avec cette technique, mais la pêche au vif se pratique aussi en mer.

Le matériel :
La canne mesure de 3,30m à 5m pour une puissance de 20g à 150g.
Comparer les prix des cannes
Utiliser un gros moulinet, avec une grande capacité, garni d’au moins 200 mètres de nylon résistant, 30/100 à 40/100.
Comparer les prix des moulinets
Se munir de quelques bouchons bien visibles, d’hameçons simples, d’hameçons doubles  (Ryder, bec de perroquet), d’hameçons triples, et de bas de ligne en acier (pour le brochet).

matériel peche carnassier

Le montage coulissant permet de positionner l’appât à la profondeur voulue

montage pêche au vif

Les vifs :
le gardon est un grand classique. Facile à pêcher (on le trouve aussi en vente en magasins de pêche), il attire le prédateur par sa brillance.
L’ablette, très brillante aussi, est malheureusement très fragile. Elle prendra de petits poissons : sandres, brochetons, blackbass.
Le goujon est un délice pour le brochet, mais il est hélas de plus en plus rare.
La perche est un mets de choix et en plus elle est très vivace.
Le carpeau bouge bien et dure longtemps sur une ligne.
En mer, on utilise des sardines (qui ne tiennent pas très longtemps), des maquereaux, des bugues, des mulets, et toutes sortes de poissons de roche du secteur.

Une règle pour la pêche au vif : gros vif = gros poisson !

Montage du vif

  • par la lèvre supérieure, avec un hameçon simple ou un double Ryder
  • par le dos, avec un triple
  • sous la peau avec un hameçon triple ou un hameçon perroquet

Action de pêche
Il s’agit tout d’abord de bien choisir son poste, là où on a le plus de chance de tenter un carnassier.
Il faut lancer le montage le plus délicatement possible de façon à ne pas abimer le leurre. Et ensuite, attendre. S’assurer de temps en temps que le vif est toujours là, et qu’il « travaille » bien. On peut de temps en temps l’animer de quelques tirées.

Le départ !
Un départ est toujours un moment riche de sensations fortes. D’un coup, le bouchon disparait : le vif a été happé par un prédateur.
A quel moment ferrer ? C’est la grande question.
On conseille d’attendre une quinzaine de secondes avant le ferrage et, si tout s’est bien passé, c’est alors le début d’un beau combat.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.6/10 (8 votes cast)
Technique de pêche au vif, 7.6 out of 10 based on 8 ratings
Cette technique de pêche est utilisable pour : technique de peche en eau douce, technique de pêche en étang, technique de pêche en hiver, technique de pêche en lac, technique de peche en mer, technique de pêche en mer en bateau, technique de pêche en mer méditerranée et pour ces espèces de poissons : , , , , , , , , , , .