Technique de l’amorçage

L’amorçage c’est ce qui attire et retient les poissons sur un poste pour la pêche au coup et ses dérivés, pêche à l’anglaise et à la bolognaise.

L’amorce est composée de différentes farines et chapelures que l’on mélange avec de l’eau jusqu’à obtenir la consistance voulue. On peut fabriquer soi-même ses propres amorces, mais il en existe de toutes faites dans le commerces, adaptées à différents types de poissons. Un grand choix d’amorces ici

Il y a 3 type d’amorçage selon la profondeur à laquelle se trouve le poisson suivant ses mœurs et suivant la saison:

  • amorçage de fond (gardon, carpe, brème, tanche)
  • amorçage entre deux eaux
  • amorçage de surface (ablette, gardon, etc..)

Pour bien préparer l’amorce, il vous faut un seau dans lequel vous mettez d’abord l’amorce, puis de l’eau petit à petit. On peut rajouter des additifs, le pastis par exemple, à raison de quelques centilitres, est utilisé depuis longtemps avec de bons résultats. Ne mettez pas trop d’eau : la consistance idéale est atteinte quand on peut faire des boulettes qui tiennent bien.

Ensuite, pour amorcer, il suffit de lancer quelques boules devant soi et d’attendre que le poisson daigne arriver. Le bon dosage de l’amorçage est très difficile à déterminer : pas assez, le poisson ne vient pas ; trop, il sera gavé et dédaignera vos appâts.
Il peut se passer parfois plusieurs heures avant la première touche, mais vous savez déjà que la pêche est une école de patience.

A noter que l’on doit aussi amorcer pour certaines pêches en mer. L’amorce utilisée, à base de sardines broyées, est appelée « broumé ».

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.4/10 (5 votes cast)
Technique de l'amorçage, 6.4 out of 10 based on 5 ratings
Cette technique de pêche est utilisable pour : technique de peche en eau douce, technique de pêche en étang, technique de pêche en hiver et pour ces espèces de poissons : , , , , , , , , , , , .