Uncategorized

Pêche au brochet : toutes les astuces et techniques expliquées !

La pêche au brochet est une pêche qui est particulièrement appréciée par bon nombre de pêcheurs en particulier par de nombreux amateurs. Cette activité est très agréable à pratiquer, car les poissons se localisent assez facilement dans les eaux douces. Cette pêche peut être pratiquée à n’importe quel moment, mais pour avoir plus de chances, il faut notamment savoir où pêcher, quand pêcher et surtout connaitre les astuces et techniques infaillibles qui pourront vous garantir de belles prises et faire votre fierté.

Et si comme beaucoup d’autres, la pêche au brochet vous fait aussi rêver, alors vous serez certainement heureux de savoir que cet article contient suffisamment d’informations et assez de renseignements à ce sujet. Nous vous proposons donc de poursuivre la lecture de cet article pour découvrir toutes les astuces qui vous aideront à pratiquer cette pêche dans les meilleures conditions.

Les caractéristiques à connaitre du brochet

Le brochet ou l’Exos Lucius (nom latin) est un poisson qui se rencontre principalement dans les eaux d’Europe. C’est un carnassier qui est à la fois puissant et combatif et il fait partie de la famille des Esocidés. Ce poisson pèse en moyenne 2 à 10 kg et les plus grands spécimens peuvent peser 20 kg au moins.

La taille du brochet se situe en moyenne entre 50 cm et un (1) mètre. Cependant, on peut tomber sur des spécimens qui peuvent mesurer 1,50 mètre. Le brochet a un corps fuselé et ses couleurs sont à la fois jaunes et verdâtres. Cet animal est donc assez reconnaissable et il est presque certain que vous n’allez pas le manquer. La mâchoire du brochet compte 700 dents et il chasse souvent en solitaire et en embuscade.

Le brochet se nourrit entre autres de poissons de petite taille. Les femelles ovulent assez souvent entre les mois de février et d’avril et il arrive que ces dernières dévorent leur partenaire juste après l’accouplement. 

Les meilleurs endroits pour pêcher le brochet

Le brochet nage souvent entre plusieurs eaux et la profondeur à laquelle il plonge ne dépasse pas généralement les quatre (4) mètres. Il adore les faibles courants et surtout les zones lumineuses. Ce poisson se rencontre donc dans les postes qui peuvent lui offrir de très bonnes conditions qui sont liées au courant, à la luminosité et à la température. Ainsi donc, vous pouvez trouver facilement les brochets dans les endroits comme : 

  • Les postes des lacs : ceux qui sont encombrés par des branches, des bois et autres grosses pierres sont les plus appréciés par les brochets, car ils aiment s’y cacher pour mieux guetter leurs proies.
  • Les postes des étangs : Les brochets aiment beaucoup les zones profondes des étangs, et ce, peu importe la période ou la saison, de l’année. Ils y viennent en effet pour avoir de l’oxygène ou pour se réchauffer. Les bordures des étangs si elles sont suffisamment encombrées peuvent également cacher des brochets sans oublier les berges, les pontons et le dessous des branches d’arbres.
  • Les postes en rivières et en canal : pour avoir de meilleures chances ici, fouillez surtout les postes qui sont situées dans les faibles courants, les remous, les herbiers encombrés, les racines et les souches. Certaines piles de ponts sont aussi assez privilégiées par les brochets.

En matière de pêche et surtout pour ce qui concerne les brochets, le tout ne suffit pas de repérer les meilleurs endroits ou les meilleures zones. Il faut en effet observer une assez grande discrétion lorsque vous êtes en repérage sinon vous risquez grandement de faire fuir les poissons. Les brochets signalent toujours leurs présences grâce à leurs mouvements ou ceux de leurs proies. Il faut que rappeler que ce type de poisson ne chasse jamais loin de sa base. Pour cela, il vous faut suivre attentivement le plan de l’eau pour ainsi découvrir sa cachette. Cliquez ici pour en savoir un peu plus sur ce poisson. 

Les meilleures périodes ou saisons pour aller à la pêche au brochet

Les saisons de l’année qui sont suffisamment propices pour la pêche au brochet sont le printemps et l’automne. En printemps, il faut surtout privilégier les après-fraies parce que les poissons sont souvent fatigués après leurs ébats sont souvent fatigués, vous aurez ainsi moins de mal à les pêcher.

En automne, les températures deviennent plus fraîches et à cette époque, les brochets se mettent à chasser ardemment après les quelques repos qu’ils ont observés au cours de l’été. Les mois d’octobre et de novembre sont donc très favorables à la pêche au brochet et si vous avez les bonnes techniques et astuces, vous ne pourrez que vous régaler avec les nombreux brochets que vous aurez alors pêchés.  

Les différentes techniques de pêche au brochet

Il existe différentes techniques de pêche au brochet et existe  et  certaines sont qualifiées de naturelles comme la technique du mort manié et celle de la pêche au vif. On a aussi la technique de pêche aux leurres, au pendu et au fireball.

  • La technique du mort manié : c’est l’une des techniques les plus polyvalentes et les plus efficaces. Les leurres qui sont utilisés ici sont des poissons morts et les brochets s’y laissent prendre assez facilement. Cette technique de pêche peut se révéler très économique si on est bon bricoleur. Elle n’est cependant pas  infaillible, car elle peut connaitre quelques ratés.  
  • La technique de la pêche au vif : C’est une technique qui est assez utilisée même si elle n’est pas très efficace. Elle est même très décriée à cause de son atrocité et beaucoup de pays l’ont déjà interdit (l’Allemagne et certains pays du nord de l’Europe). Les vifs les plus efficaces sont les gardons, les ablettes, les rotengles, les chevesnes et les blageons. La pêche à vif est quand même une technique de pêche qui est assez simple et elle est souvent considérée comme ancestrale.
  • La technique de pêche aux leurres : les leurres qui peuvent être utilisés pour la pêche au brochet sont assez variés. Ils sont généralement souples, durs, en métal et en plastique.
  • La technique de pêche au pendu : cette technique fonctionne admirablement bien depuis les bords ou les embarcations.s bords ou les  bien  Elle nécessite de gros hameçons qui doivent être suffisamment piquants.
  • La technique de pêche au fireball : Elle nécessite des têtes plombées et elle se pratique principalement depuis les barques. 

Le matériel à avoir pour la pêche au brochet

Les brochets sont des poissons qui possèdent une redoutable force et une grande résistance. Le matériel que vous devez utiliser doit être à la fois assez solide et suffisamment ou facilement maniable. Et pour ce qui concerne ces matériaux, vous devez notamment avoir : 

  • Des cannes : celle-ci doit être rigide et faire trois à cinq mètres de longueur si vous utilisez la technique de pêche au vif ou au flotteur. Si c’est la technique au mort manié que vous utilisez, alors votre canne doit être à pointe. Il doit également faire entre 3 et 3,50 mètres si vous devez pêcher depuis un bord. Prévoyez une longueur de canne de 2,80 mètres au maximum si vous devez pêcher depuis une barque.  
  • Des flotteurs : les modèles coulissants sont plus recommandés pour les pêches au vif. Concernant toujours les flotteurs, vous devez tenir compte de leur poids, de leur forme et de leur portance pour avoir un matériel fiable.  
  • Des hameçons : vous pouvez pour la pêche au brochet choisir des hameçons doubles, simples ou triples et ceux-ci doivent être solides et très piquants.
  • Des moulinets : Ces matériaux doivent être mi-lourds et choisissez notamment ceux qui ont des tambours fixes si vous pratiquez la pêche au vif. Les moulinets sensibles sont plus indiqués pour la pêche au mort manié et les modèles classiques de moulinet suffisent pour les pêches qui se font avec des leurres.
  • Des nylons : Ils doivent être de faible élasticité et fluorescents si vous voulez obtenir de meilleurs résultats.
  • Des montures : elles doivent approximativement faire la même taille que vos leurres. Les montures Drachkovitch sont mieux indiquées pour les pêches au mort manié et au leurre.
  • Des plombs : vous pouvez utiliser ici soit des plombs d’arrêt (pêche au vif) soit des plombs interchangeables (pêche mort maniée).

Une bonne pêche ne peut en aucun cas se pratiquer sans les matériels adéquats. Ainsi, vous avez la possibilité de vous procurer vos matériels de pêche dans un magasin de pêche en ligne.  Pour vos parties de pêche, vous aurez sûrement besoin de vous équiper.

Les différents montages à réaliser pour les pêches au brochet

Pour une bonne pêche vous aurez nécessairement besoin de réaliser certains montagnes. En effet, pour les pêches au brochet il vous faut disposer des montages à ligne flottante d’une part et les montages à ligne posée d’autre part.

Les montages à ligne flottante permettent aux appas (l’esche) de naviguer dans deux eaux. Vous pouvez faire usage ici d’un flotteur coulissant qui doit être attaché au nylon. Le nœud ou le plomb d’arrêt doit être assez bas pour éviter aux appas de traîner au fond. Enfilez ensuite une olive et un émerillon à agrafe et fixez après une crinelle en acier de quarante centimètres environ au montage. La fixation de l’hameçon viendra parachever votre montage et il doit être choisi en fonction des appas que vous voulez utiliser.   

Les montages à ligne posée se réalisent aussi avec des flottants coulissants. Le nœud d’arrêt doit permettre ici au leurre de traîner au fond et donc, vous devez correctement le positionner et utilisez de préférence les plombs interchangeables. L’olive utilisée pour ce montage doit être fixée sous le flotteur et l’émerillon à agrafe servira à joindre le corps et le bas de votre ligne    

Les différents leurres et esches à utiliser pour les pêches au brochet

Différents leurres et esches sont utilisés pour la pêche au brochet et il en existe aussi bien pour les débutants que pour les personnes qui sont beaucoup plus expérimentées.    
 Les leurres au popper : ce popper à un nez concave et il s’agit d’un flotteur. Il donne de très bons résultats et chaque fois qu’on tire sur la ligne, il se produit une gerbe d’eau qui est toutefois minime. Un popper pour être assez efficace doit avoir une longueur comprise entre 5 cm et 10 cm.   

  • Les leurres possédant des cuillères tournantes : ces esches sont assez simples et ils seront parfaits pour les débutants. Des avançons peuvent être installés avant les cuillères et il est préférable que les leurres soient en métal dorés ou argentés.
  • Les leurres pour les pêches au mort manié : il est utilisé ici des poissons morts comme appas. Le montage de ces lignes doit être plombé en tête et les leurres sont maintenus au moyen d’un fil qui doit être en cuivre pour plus de résistance.    
  • Les appas de surface : il est animé ici des appas flottants pour imiter un poisson agonisant ou un tout petit animal (caneton, grenouille…). L’animation qui est faite avec les appas de surface doit être discrète et elle peut être réalisée de différentes manières. C’est une technique de pêche très efficace qui est souvent utilisée par les marins qui attrapent notamment des barracudas, des tassergals ou d’autres carnassiers de mer.
  • Les leurres ou appas souples : ce sont des leurres économiques et ils sont souvent accrochés à un triple hameçon. Il est possible d’ajouter d’autres accessoires à ces leurres.
  • Les leurres modernes : ces leurres peuvent être souples ou durs et ce sont les Japonais qui en fabriquent les meilleurs modèles. Ces leurres possèdent des formes, des animations et des décorations.

Le ferrage pour la pêche au brochet

Les postes dégagés nécessitent un montage en ferrage différé. Des hameçons doubles ou simples peuvent généralement suffire ici. Après une première touche, vous pouvez laisser la ficelle se dévider de manière à ferrer seulement à compter du second départ.    

Si vous pêchez par contre depuis un poste qui est suffisamment encombré, optez pour un montage de ferrage immédiat pour ne pas risquer de voir le poisson regagner assez vite sa cachette. Les hameçons triples sont plutôt recommandés pour ce ferrage pour plus d’efficacité. Dès la première touche, saisissez aussitôt votre canne et fermez ensuite le pick-up qui est sur le moulinet. La canne doit être maintenue à l’horizontale et il ne vous restera plus qu’à ferrer aussi fort que possible à partir du moment où vous sentez un contact avec la ligne de pêche.

À retenir

La pêche au brochet n’est généralement pas compliquée et sachez que ce poisson se déplace assez peu. Aussi, utilisez toujours des matériaux de qualité qui doivent être solides, fiables et maniables.

Concernant les appas et les esches, vous devez utiliser ceux qui sont à la bonne taille, ce qui vous facilitera les meilleures prises et si vous voulez attraper de grosses proies, les leurres de quinze centimètres au moins feront parfaitement l’affaire.

Les parties de pêche peuvent être parfois très distrayantes ou même ludiques et cela ne doit pas vous rendre moins vigilants. Vous devez donc être suffisamment attentifs et ne négliger aucune règle de sécurité aussi minime qu’elle puisse être. Il faut aussi garder toute son attention sur la ligne, car parfois les touches des brochets sont assez discrètes et si vous n’êtes pas suffisamment éveillés, vous risquez simplement de rater une belle prise.    

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close